Le saviez-vous ?
Perdu ? Utilisez le plan du site pour vous repérer...
Quand la barre vient à casser...
By Marc Mougel (première parution dans le bulletin de l'association #8 de février 2002)
 
     La barre du Seil est de belle facture ; fine et légèrement galbée, elle s’intègre bien dans la ligne générale du bateau. Mais, cette finesse cache une faiblesse. Lorsque la main se fait trop lourde, c’est l’encoche en bois qui encaisse tout l’effort avec en prime un superbe bras de levier ! De plus, la fente dans laquelle s’insère la tête de safran, est soumise à un effort tendant à séparer la barre en deux.
     Deux remèdes :
       
• 
L’idéal pour éviter d’arracher l’encoche en bois qui maintient la barre en position est de la renforcer avec un axe métallique.
 
• 
Pour éviter de se retrouver avec deux demi-barres (c’est assez gênant…), une surliure en bon fil à voile réalisée à l’arrière de la fente permet de prévenir la séparation.
 
Marc Mougel, Seil 46, P'tit Bout Gnaé