Le saviez-vous ?
Perdu ? Utilisez le plan du site pour vous repérer...
 
Croisière Loire 2003
By Armel Thibaud (première parution dans le bulletin de l'association #11 de décembre 2003)
 
     Croisière Loire, pour ceux qui n’en ont pas encore entendu parler, est une descente de la Loire organisée par une association, un peu dans l’esprit des raids d'Ecosse et de Finlande.
     La version 2003, première du nom, a eu un caractère expérimental ; elle s'est déroulée avec un petit nombre de bateaux appartenant en majorité aux membres de l'association organisatrice.
     Le départ a eu lieu à Bréhémont, un peu en aval de Tours, l'arrivée, 6 jours et 150 km après, à Houdon, entre Ancenis et Nantes. La flottille comprenait au départ 7 bateaux : 5 Seils, une Laïta et un doris. Un des Seils a dû quitter l'expédition le lendemain faute de disponibilité de son équipage, la Laïta à cause des conditions météorologiques.
     La première partie de la randonnée a été assez mouvementée. Tout d'abord parce que la flottille a navigué sur une partie de la Loire non balisée, en suivant un chenal extrêmement sinueux entre des bancs de sable très souvent immergés ; la navigation était donc basée sur une observation attentive du premier de la flottille qui lui ne tardait pas à perdre sa place à l’occasion du prochain plantage dans le sable. Ensuite les conditions météo se sont montrées assez sévères. Pendant deux jours ce n'était pas la canicule ! les grains qu'on voyait arriver de loin, tout noirs, dans l'axe du fleuve s'abattaient sur la flottille toutes les deux heures avec des rafales qui immobilisaient les bateaux malgré les efforts des équipiers et du courant. Le tout arrosé de belles giboulées bien entendu. Deux jours frais et sportifs, tout à la rame.
     La suite de la randonnée a été plus confortable. Le temps s'est amélioré petit à petit et grâce au balisage la navigation est devenu moins aléatoire.
     Quels souvenirs ont gardé les participants ? Les deux premiers jours dans la tempête ont été rudes mais exaltants. Les paysages de la Loire sont grandioses, jamais banals, ils ont pu être appréciés autant, sinon plus, pendant les escales que pendant les navigations. En effet, les participants, tous campeurs, ont dormi au bord du fleuve. Ces soirées sur les plages de la Loire, près des tentes et des bateaux, à regarder le soleil se coucher, puis autour du feu de bois préparé par Pascal sont parmi les meilleurs souvenirs. Sans oublier les dîners servis sur la plage et les tartines grillée au feu de bois au petit déjeuner. Toutes ces aventures vécues ensemble avaient bien soudé le groupe, on a pu le constater sur le radeau des bateaux qui a fait une arrivée sonore à Montjean.
     Quelques visites ont assaisonné cette expédition : le château de Montsoreau, le musée de la batellerie de Montjean et bien entendu la superbe église de Cunault qui a rappelé des souvenirs aux participants du premier Plein-Seils, ainsi que la visite au club de Boule de Fort, la pétanque locale.
     En conclusion une Croisière Loire réussie. Avec quelques aménagement elle pourra être proposée à une flottille plus nombreuse et même moins expérimentée.
 
Armel Thibaud, Seil 50, Guignette