Le saviez-vous ?
Les bulletins déjà parus sont accessibles en ligne dans la rubrique Association > Bulletin !
 
Plein-Seils 2000
Première parution dans le bulletin de l'association #5
 
     Cette année le rassemblement a lieu sur la Seine, de Gaillon à Poses, un peu en amont de Rouen.
     Seize bateaux se retrouvent à Gaillon le samedi : treize Seils, un Ilur, un Pirmil et une prame norvégienne. Les habitués se retrouvent, on met au parfum les nouveaux. L’ambiance est détendue, chaque équipage pique-nique avant les mises à l’eau qui s’effectuent tranquillement sur la cale des pompiers d’Aubevoye et les bateaux sont mis en attente ici et là, entre les cailloux de la berge, à l’ombre des saules. Avec l’arrivée en force (trois Seils) du club de voile de Saumur les choses s’organisent, convoyage des voitures, briefing, et toute la flotte s’engage sous le pont en direction des Andelys.
     Beaucoup découvrent pour la première fois la navigation sur la Seine, la beauté des berges et la poussée d’adrénaline que l’on ressent face à un train de deux, trois, quatre ou même parfois six péniches accolées.
     Après deux heures de navigation apparaissent, grandioses, les ruines de Château-Gaillard et au pied de la falaise le village des Andelys. Des bateaux du club de voile local viennent à notre rencontre et après quelques bords de présentation les Seils se glissent dans le petit port des Andelys. Pot d’accueil au club, installation au camping tout proche et l’ensemble des équipages investit le restaurant de « l’Hôtel du Port » et découvrent également le vin de Saumur apporté par le dynamique club du même nom. Après dîner, concours de godille à la nuit tombante pour ceux qui en ont encore la force.
     Le dimanche matin, le petit déjeuner est pris au camping, les pieds dans la rosée. Après le convoyage des voitures, départ pour une longue journée, organisée en trois étapes, les deux première faisant l’objet d’une régate.
     La première étape se fait à l’aviron. Le pique-nique attend les équipages à Mules et la pluie aussi mais le vin de Saumur réchauffe les cœurs.
     Seconde étape en régate voile ou aviron jusqu’à la cale d’Andé pour le goûter.
La troisième étape de la journée, en escadre, jusqu’à Poses permit aux équipiers de découvrir caché dans un petit bras et dans un cadre très romantique le moulin d’Andé puis par une très belle lumière les falaises de la Seine… et tout au long de cette balade un bel ensemble de superbes villas.
     Après avoir traversé un ensemble un peu complexe d’anciennes sablières la flottille découvre le beau plan d’eau de la base nautique de Poses. Accostage sur une petite plage, dîner à la base nautique puis veillée dehors autour du feu.
     C’est au cours de cette veillée que chaque équipage présente son « chef d’œuvre », chanson, dessin, peinture, broderie, collage, sculpture… Une version très « hard rock » des Copains d’abord par François Lelièvre nous apprend qu’il a longtemps hésité entre la carrière de chanteur et celle d’architecte (mais rien n’est encore perdu). Les Viking proposent une sculpture post-moderne d’un voilier en pots à yaourt, l’équipage du club de Sèvre un plateau kitch normand (très utile aux campeurs que nous sommes), les P’tit Bout’Gnaé une broderie très tendance… Les œuvres sont variées et de qualité et on se propose de les ré-exposer l’année prochaine avec de nouvelles œuvres.
     Lundi matin : assemblée générale de l’association où est évoquée la possibilité d’organiser le prochain rassemblement dans la Rade de Brest. Puis le maintenant traditionnel et difficile concours de godille.
     Au cours du pique-nique – arrosé encore des vins de Saumur – on procède au choix d’un nouveau nom pour les futurs rassemblements des Seils. « Plein-Seils » est démocratiquement adopté.
     L’après-midi après une régate disputée passionnément par petit temps tout le monde rallie la cale pour préparer le départ. On ne se séparera pas sans la remise solennelle des prix et des chaleureux « au revoir » à tous les autres équipages avec qui on a vécu cet heureux week-end.