Le saviez-vous ?
Proposez vos photos et vos récits dans la rubrique Contacts.

Le tour de la Rade de Brest en 3 jours/2nuits

SEIL-TIC 102

Août 2012

 

C'est le 17 août dernier que Jean_Loup et Morgane sont partis réaliser leur projet tant attendu! Il s'agissait de «faire le tour complet de la rade de Brest, et dormir à bord du Seil , sous tente».

Et bien , c'est maintenant chose faite! La météo était bonne … parfait! Voici leur parcours:

 

vendredi 17/08: départ à 13h du mouillage de Maison Blanche, cale à l'embouchure de la rade , non loin de l'ancienne base sous-marine allemande . Cette cale est très pratique car elle est tout le temps en eau, et le parking pour les remorques est facile et gratuit . Traversée du Goulet, cap au Sud .Ils se sont arrêtés à la plage de Roscanvel pour pique-niquer . Puis direction le fond de la baie vers un joli cimetière à bateaux à Rostellec qui vaut le coup d’œil! Ensuite, contourner l'Ile Longue , base stratégique des sous-marins nucléaires, se fait au-delà d'un balisage jaune à ne pas franchir sous peine de voir surgir les fusiliers marins, véritables chiens de garde. Un passage au «Fret» qui est un ancien petit port de pêche pittoresque, spécialisé dans la coquille Saint Jacques. Puis direction «Lanvéoc», à ne pas confondre avec le port de «Lanvéoc Poulmic» où ils passeront un peu plus tard . Entre ces deux ports se trouvent les vestiges d'un quai de déchargement pétrolier dont ne subsistent que des Duc-d'Albe (*) , énormes cylindres de béton aussi larges que hauts, dépassant de l'eau. Vient ensuite la pointe de Pen ar Vir, limite ouest de l'anse du Poulmic, où l'on peut voir les bâtiments de l'école navale et son port protégé de la houle par des vieux bateaux militaires désarmés et ancrés comme brise-lames. A l'est de l'anse, une autre pointe, Lomergat.

20 h il est temps de mouiller pour la nuit . La tente est vite montée sur le seil . Et dodo .

 

Samedi 18/08: Ils sont partis vers le Sillon des anglais ( langue de sable ) qui forme un port naturel très abrité mais qui assèche. Ils continuent vers Landevennec, connu pour son abbaye vieille de plusieurs siècles et son cimetière...à bateaux. Une petite navigation dans la rivière l'Aulne leur a permis de longer ces vieilles coques qui attendent le ferrailleur, puis de passer sous le pont de Terenez où ils ont fait demi tour. Pour entamer un retour par l'autre "rive"du fond de la rade. Passage à Moulin mer, une des premières école de voile française . La pointe du Bindy où le passage entre deux îlots se fait au chausse pied et après avoir vérifier l'heure de la marée. Vient ensuite la baie de Daoulas, et le port du Tinduff, repère de quelques vieux gréements de la rade. Déjà 19h... arrêt dodo à L'Auberlach' derrière le sillon .

Ce nom vous dit quelque chose? Et bien oui … C'est le lieu du plein seil 2011!!! Ils se sont donc mis à l'abri derrière . C'était super calme! Par contre , il a fallu surveiller sa montre et tenir compte de la marée … sinon, le lendemain , ils ne sortaient pas à cause du courant ou de la hauteur d'eau !

 

Dimanche 19/08: Ils ont gérés! Ils sont sortis à temps! Passage à l'Ile ronde , puis direction le port de plaisance de Brest du Moulin Blanc à la rame car ça manque d'air . Le retour à Maison Blanche s'est fait l'après midi en passant par le port de commerce de Brest car un fort vent d'ouest est monté pendant la pause repas. Ceci levant du clapot dans la rade. Il faut quand même sortir au niveau du château de Brest et longer la longue digue du port militaire... Mais au bout , c'est l'arrivée et la fin du périple. Il est 18h .

 

 

(*)un duc-d’Albe consiste en des pilotis (poteaux de bois, tubes d’acier, blocs de ciment) ancrés dans le fond des bassins ou des chenaux, sur lequel un navire peut s’amarrer ou s’appuyer. Le terme provient de Ferdinand Alvare de Tolèdeduc d'Albe, qui faisait amarrer ses bateaux à des pieux lors de son séjour au Portugal.