Le saviez-vous ?
Proposez vos photos et vos récits dans la rubrique Contacts.

Brest 2004

Bon alors Brest 2004 c’était comment ?
Nous avions prévu une base arrière à Logonna-Daoulas, à environ 25 km au Sud-est de Brest, réunissant trois équipages diversement motivés « Napadélis », « Benouk 2 » et « Bigorn ».
Pour éviter l’encombrement des cales de mise à l’eau proches de la fête nous avons choisi de démarrer des cales de Plougastel (Kéraliou puis Le Caro), bizarrement peu fréquentées ces jours là et situées en face du site, à deux ou trois milles environ.

Et la météo ?
Comme souvent en Novembre les dépressions se sont suivies à la queue leu leu, avec du vent montant jusqu’à un bon cinq.

Mais c’était en juillet !!!!!!!!!
Personne ne s’en est aperçu, on n’a quasiment pas quitté les bottes et les cirés. Le site d’accueil des voile-aviron était situé dans la Penfeld, habituellement inaccessible. Nous n’avons pu apercevoir que de loin quelques Seils, alors les gars ou étiez vous ?


Vous n’étiez quand même pas seuls à Brest ?
Il y avait deux mille autres bateaux, dont les fameux jangadas, bateaux brésiliens au grément coloré, capables de partir en pêche à 200 milles des côtes, on se demande comment .


Nous avons croisé « Marité » que vous voyez tous les vendredis soir à la télévision dans Thalassa,


quelques rameurs


et des Bisquines extraordinaires


Bruno Peyron, qui a fait semblant de ne pas nous reconnaître, va nettement plus vite que nous, même quand c’est le vainqueur du Plein seils 2003 qui barre


Et ça s’est bien terminé la semaine ?
Le dernier jour pour la grande parade entre Brest et Douarnenez, le vent est complètement tombé et nous avons fait la parcours dans la flotille, au moteur, et sans les Seils évidemment à cause de la longueur du trajet (35 milles environ).
La mer n’était pas praticable pour de petits voile-aviron, du fait du clapot croisé levé par la flotte, personne ne l’a d’ailleurs fait à la rame.

Et dans quatre ans ?
Nous y serons peut-être, et surtout allez-y, je pense qu’il n’y a pas en Europe d’autres possibilités pour voir un tel nombre et une telle variété de voiliers anciens.
On ne vous parle pas des soirées musicales, vous en entendrez parler par ailleurs.sd

Photos : Lionel Baudoin

Pour voir les photos originales (grande taille et meilleure qualité), cliquez-ici.