Le saviez-vous ?
Perdu ? Utilisez le plan du site pour vous repérer...

Skafaki aux Rendez-Vous de l'Erdre 2006

Notre première participation aux Rendez Vous de l’Erdre avait été gâchée l’année dernière par l’accident de la circulation dont avait été victime notre Seil bois flambant neuf Skafaki.

Nous y avions participé avec plaisir malgré le bordé déchiré mais nous étions quand même un peu perturbés.

Aussi, nous sommes revenus cette année pour effacer cette mauvaise expérience et nous ne l’avons pas regretté.

Nous arrivons à Sucé sur Erdre le vendredi soir où nous mettons le Seil à l’eau, juste au moment de l’arrivée des participants à la ballade venant de Nort sur Erdre.

Nous sommes 9 Seils sur 110 bateaux.

Des navettes partent vers Nort sur Erdre pour aller chercher les remorques qui sont ensuite rangées dans l’enceinte sécurisée des ateliers municipaux.

Après quoi, un repas est offert aux équipages sur la pelouse de l’office de tourisme. Excellente nourriture et bonne ambiance mais heureusement pas de pluie, malgré les nuages menaçants…

Le lendemain matin, tous les équipages sont sur les quais pour les consignes de course et chacun peut ensuite regagner son embarcation sur les pontons flottants ou grâce aux navettes pour les bateaux embossés sur perches.

Il y a plusieurs classes, les 9 Seils sont inscrits en voile avirons, fanion rose !

Le parcours du matin comprend deux manches à l’aviron, la première au départ.

Skafaki profite de l’expérience de Léna, la compagne de François Lelièvre, pour l’aviron et nous sommes bien placés pour le parcours à la voile.

Dès le début du parcours, le vent se lève du Sud, dans l’axe de la rivière, bien établi.

Il y a beaucoup de bateaux qui se croisent pour tirer des bords mais le plan d’eau est assez large à cet endroit, ce qui ne va pas durer, on le verra plus loin… !!

La première course se termine au château de la Chantrerie après une deuxième manche à l’aviron pour les Seils.

La météo clémente et même ensoleillée par moments nous laisse pique niquer en musique sur les pelouses du château devant le très beau panorama de l’Erdre où nous attendent les bateaux le long des berges ou sur bouées (qui arrivent à chasser sous le trop grand nombre, mais rien de grave !).

Le parcours de l’après midi nous amènera au centre de Nantes sur une portion de la rivière étroite, barrée par des ponts…Le vent se renforce entre la double rangée des arbres des rives, la centaine de bateaux se croisent et se recroisent au près serré, les appels « Tribord » se succèdent, certains équipages ne semblant pas savoir ce que çà signifie…l’adrénaline monte !!

Les écoutes brûlent les mains, les virements se succèdent très vite. Nous croisons souvent François Lelièvre sur son Dinghy 12’, très rapide.

Quelques bateaux bloquent leur dérive ou leur quille dans les troncs qui tapissent le fond des berges, d’autres mettent carrément leur gréement dans les branches… ! Pas de casse cependant.

La flotte arrive en fin d’après-midi dans les faubourgs de Nantes et se rassemble pour faire son entrée devant le public au bassin Ceineray. Les bateaux sont enfin rangés selon leur catégorie pour participer à la fête du Jazz du soir. Malheureusement, la pluie qui menaçait arrive pendant les concerts.

Dimanche en fin de matinée, les équipages se retrouvent à la mairie de Nantes pour la proclamation des résultats des régates et la remise des prix. Surprise, Skafaki est 3ème , malgré un mauvais départ dans la 2ème manche !

La municipalité offre ensuite un magnifique lunch, grosse affluence autour des tables.

Le retour vers Sucé se fait au portant dans un vent très irrégulier, dommage.

Certains s’arrêtent au château de la Chantrerie pour le café pendant que d’autres font déjà la queue à la cale de Sucé pour sortir leur bateau. Un responsable serait bien utile pour coordonner les sorties car tout le monde vient s’agglutiner sur la cale, c’est la pagaille au milieu des spectateurs qui veulent tout voir et se collent derrière les remorques avec leurs enfants…dangereux !

Nous arrivons quand même à sortir Skafaki en nous disant que la prochaine fois, nous resterons un nuit supplémentaire à Nantes pour pouvoir sortir le bateau après tous les autres, en allant faire un tour à la voile sur la rivière.

Il n’empêche que nous avons beaucoup apprécié l’ambiance de ces Rendez Vous de l’Erdre et que nous y reviendrons.



Monique et Michel Gué (Skafaki, Seil 118)